Les acteurs

Des vignerons engagés

Découvrez les femmes et les hommes membres de l’association Vignerons & Terroirs de Lantignié, leur philosophie, leur engagement, et l’ensemble des appellations qu’ils produisent.

Domaine Dubost

Jean-Paul Dubost

Des vins puissants

Jean-Paul Dubost est fier d’exporter l’image des beaujolais-Lantignié. Depuis trois ans, son étiquette est en vente dans la cave du prestigieux magasin Harrod’s à Londres, mais on la retrouve aussi (notamment) sur la table d’une centaine de restaurants en Australie !

À la tête du domaine depuis 1993 (3e génération), Jean-Paul Dubost l’a fortement développé. Il atteint aujourd’hui une surface de trente-quatre hectares, contre treize lorsqu’il a pris la succession de son père Henri, il y a vingt-huit ans. À l’heure où de nombreux vignerons tiennent un discours plus ou moins stéréotypé (recherche de la finesse, du fruit…), lui revendique clairement ses choix de vinification et le style de ses vins. « Le domaine a toujours produit des vins de garde marqués par la puissance. Dix ans ne font pas peur aux lantigniés », explique-t-il. Il vendange tard, recherchant des maturités abouties : « je récolte les crus d’abord, et ensuite seulement les vins de Lantignié. Notre équipe est souvent parmi les dernières dans les vignes ».

En cave, Jean-Paul Dubost pousse les macérations jusqu’à trente jours, pour extraire de la matière, et il ne filtre pas plusieurs cuvées, qui lorgnent vers l’amplitude et le volume des belles syrahs du Rhône. « Les jus sont très soutenus, c’est notre style » affirme-t-il. Les pratiques dans le vignoble ont évolué, avec le passage en culture bio de deux hectares cette année, et ce n’est qu’un début. « Je projette de convertir deux nouveaux hectares chaque année, pour plus de pureté dans les vins », explique le vigneron. Infatigable avocat de l’énorme potentiel des terroirs de Lantignié, Jean-Paul Dubost a développé quatre cuvées parcellaires dans le village, et il projette d’augmenter ce nombre « afin de valoriser tous les terroirs ». Il s’est équipé pour cela de petites cuves de cinquante hectolitres. Une partie des vins est élevée de huit à douze mois en demi-muids de 500 litres.

  

1902

Création du domaine, partagé entre viticulture et polyculture, par son grand-père, Jean-Aimé.

1949

Henri Dubost succède à son père et porte le domaine à treize hectares.

1993

Arrivée de Jean-Paul, qui triple presque la surface de vignes.

L'équipe du domaine

5 salariés

Nombre
d'hectares

34 hectares

Domaine Dubost

166, impasse du Tracot
69430 Lantignié

Appellations